Historique du SIA Izaute Midour
































HISTORIQUE



Syndicat d'Aménagement de l'Izaute et du Midour a été créé en 1975.
Les rivières Izaute et Midour ont été partiellement calibrées dans les années 1975-86 sur le territoire du Syndicat. Ces travaux ont permis d’assainir les terres agricoles en limitant le temps de submersion.
Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement de l’Izaute et du Midour dispose depuis fin 2008 d'un programme pluriannuel de travaux dont l'objectif est la restauration de la ripisylve des rivières Izaute et Midour dans le but d'améliorer l'état écologique de ces milieux aquatiques, ce programme ayant été déclaré d’intérêt général par arrêté préfectoral interdépartemental du 15 et 17 décembre de cette même année.
Cependant, suite à la tempête Klaus du 24 janvier 2009, le programme pluriannuel du syndicat a dû être réorienté exceptionnellement et temporairement sur la notion de sécurité publique, plusieurs ponts et un secteur urbanisé étant menacés suite à des chutes d'arbres dans les rivières, ayant créé des embâcles importants.
De ce fait, lors de la tranche de travaux 2009, le Syndicat a dû restaurer la section d'écoulement du Midour à l'amont et à l'aval du lieu-dit "le Moulin Neuf"(communes de Toujouse, Monguilhem et Castex d'Armagnac) et au niveau du pont de Sabathé (commune de Lannemaignan).
Toutefois, bien que d'autres secteurs ayant subi des dégâts importants aient été signalés par des riverains, les moyens financiers du Syndicat n'ont pas permis d'autres travaux.
De plus, aucun technicien n'était alors mis à disposition pour effectuer un diagnostic plus poussé afin de mieux appréhender la situation.
Début 2010, suite à un diagnostic réalisé par le technicien récemment mis à disposition par un autre Syndicat de rivière, il s'est avéré que deux ponts demeurent encore menacés suite aux dégâts causés sur la végétation riveraine par la tempête Klaus.
Ainsi, une réactualisation du plan pluriannuel de restauration s'est imposée, intégrant le contexte nouveau de ce territoire.
Cette réactualisation a consisté en un redécoupage logique du linéaire (hors zone forestière), effectué par le technicien en partenariat avec la CATER du Gers, en tenant compte des besoins de restauration du milieu et des capacités financières du Syndicat.
Ce nouveau programme s’étend sur 5 ans avec 5 tranches de restauration, considérant qu'une première tranche a été réalisée sur le Midour durant l'exercice 2009.

En 2013, la commune landaise de Montégut ayant intégrée une Communauté de Commune, le syndicat prend la dénomination de syndicat mixte.








Mentions légales
Copyright 2016